Fougères. Les salariés de Carl Zeiss continuent la grève

Mercredi 8 janvier 2014, par lohann // Carl Zeiss

Ce mouvement a débuté mardi et s’est poursuivi aujourd’hui mercredi. Les salariés sont appelés à voter la poursuite de la grève demain jeudi.

En octobre, la direction du fabricant de lunettes Carl Zeiss avait annoncé son intention de supprimer 150 postes sur les 440 à Fougères. Depuis mardi, les salariés se sont mis en grève, à l’appel des syndicats CGT et CFDT.

Des négociations ont eu lieu mardi et mercredi entre la direction et les organisations syndicales. Il y a eu quelques avancées, mais qui ne satisfont pas entièrement les salariés. Ils ont donc décidé de poursuivre la grève, dans la nuit de mercredi à jeudi. Ce jeudi, les salariés se réunissent en assemblée générale pour voter à main levée la poursuite de la grève ou la reprise du travail.

Les avancées concernent le maintien de 21 emplois. « Il y a également eu un effort sur les indemnités, avec deux mois supplémentaires en moyenne, indique Edwige Destays, déléguée du personnel. Ainsi que sur les congés de reclassement, mais c’est toujours insuffisant. Il faudrait 12 mois pour tout le monde, pas uniquement pour les salariés de plus de 52 ans. »

Le PCF soutient la grève

La section locale du Parti communiste exprime son soutien dans un communiqué : « Les travailleurs de Carl Zeiss ont entamé un mouvement de grève largement suivi. Ils demandent une prise en compte des propositions pour sortir de la logique de licenciements mise en œuvre. Déjà, une diminution du nombre de licenciés a été obtenue. D’autres efforts doivent être portés sur les propositions de reconversion. Il faut recréer une dynamique de relance de l’activité permettant de sauver les emplois. La direction doit aussi prendre en compte les revendications liées aux départs et aux conditions dans l’entreprise. […] »

Le 8 Janvier 2014 - Ouest France

Répondre à cet article