Pour la réintégration de Christian Agon, militant CGT licencié par IBM

Mardi 13 avril 2010, par cclpv // IBM

Discriminé, harcelé et viré le lundi 17 Août 2009 par la direction d’IBM pour avoir parlé, défendu les salariés et milité chez les commerciaux.

Le Comité Agon pour sa Réintégration et sa REhabilitation (le CARRE) appelle tous les copains de tous les syndicats, les organisations et sympathisants qui se battent pour l’émancipation des travailleurs à rejoindre le CARRE pour soutenir Christian Agon dans son combat qui est le nôtre.

Soyons nombreux à nous inscrire sur le blog du comité de soutien à Christian Agon et à y écrire nos commentaires de soutien à notre camarade.

Et à signer la pétition de soutien !

Aussi, nous en appelons les militants de toutes ces organisations à venir manifester nombreux :

Jeudi 6 Mai 2010 à 13h30
devant la COUR D’APPEL de PARIS,
Greffe Social - Pôle 6 - Chambre 2,
au Palais de Justice,
4 Bd du Palais
75001 Paris,
salle d’audience 406, escalier R, 4ème étage.

Plus un seul patron ne doit dormir tranquille lorsqu’il détruit la vie des travailleurs !
La peur doit changer de camp et nous devons relever la tête pour avancer jusqu’à la victoire !


Son histoire,

Notre camarade Christian Agon militant syndical CGT à IBM subissait depuis plusieurs mois un véritable harcèlement moral pour avoir exercé son activité syndicale dans le cadre de la loi, en dénonçant la politique de baisse de rémunération des Ingénieurs Commerciaux et Technico-Commerciaux chez IBM, par voix de presse (France3, RTL, 01.Net)...

D’autre part, porte-parole des commerciaux il dénonçait dans les instances DP et CE IBM le manque de respect dont le management était coutumier à l’égard de cette catégorie de travailleurs.

Il s’en est immédiatement suivi la suppression autoritaire de son poste de travail (alors que ses résultats annuels étaient excellents !). Le refus de lui payer les commissions qui lui sont toujours redevables. La fouille en règle de son caisson et de son sac à dos à son bureau de travail, constatée par tous ses collègues... Une plainte a été déposée...

Lors des entretiens avec son chef direct, Monsieur Pascal Gaussen, celui-ci ne lui proposait que des postes dans deux secteurs en voie de disparition car les activités étaient transférées dans des pays à faibles coûts... En d’autres termes : l’antichambre du licenciement...

Le Syndicat CGT s’est immédiatement mobilisé autour de notre camarade pour mettre la DRH IBM face à ses responsabilités, faire cesser cette discrimination par le harcèlement et enfin de faire réintégrer Christian Agon dans ses fonctions d’Ingénieur Commercial.

Malgré les engagements pris par cette même DRH, le harcèlement s’est intensifié et a fini par prendre une tournure malsaine.
Le compte-rendu d’un entretien qui s’était déroulé avec Monsieur Philippe Verien qui devait suivre les consignes de sa supérieure Madame Sylvie Spalmacin-Roma était d’une éloquence rare en terme de dialogue manipulateur et pervers...

Non content d’avoir déstabilisé Christian et par la suite de l’avoir orienté finalement sur un poste de travail très éloigné de ses demandes et ne correspondant ni à son métier d’origine ni à son expérience commerciale Monsieur Philippe Verien lui envoyait par mail le samedi et du même coup par courrier recommandé avec accusé de réception, une injonction à faire le travail qui lui avait été assigné...

Pour rappel, Christian n’a jamais refusé de faire le travail qui lui avait été dédié mais avait réclamé tout simplement le retour à son poste de commercial...

Il ne faut surtout pas oublier que Christian Agon se présentait sur les listes DP et CE sous la bannière de la CGT aux élections professionnelles du Mercredi 30 Septembre 2009 chez IBM... Rien n’est dû au hasard.

Christian Agon était convoqué à un nouvel entretien avec Monsieur Verien le Mercredi 27 Mai 2009 à 10h00 à la Tour Descartes... Il était accompagné par plusieurs militants CGT qui étaient venus le soutenir dans cette épreuve.

Malgré le soutien et la mobilisation le 17 Aout Christian recevait sa lettre de licenciement prenant effet le 17 novembre 2009.

Répondre à cet article