Les conséquences des suppressions d’emplois à PSA Mulhouse

Lundi 23 novembre 2009, par cclpv // PSA

Salut les camarade(e)s,

Voici quelques informations sur la situation des travailleurs de Peugeot Mulhouse et plus largement du groupe PSA.

En effet, le plan de licenciements qui ne dit pas son nom, avec le non-remplacement des départs à la retraite à hauteur de 6 000 personnes sur le groupe en France, va se traduire par :
- une intensification des charges de travail avec le passage à une demi-équipe sur une tournée au montage de Mulhouse,
- le renvoi de 160 intérimaires, donc des licenciements (ils sont renvoyés au pôle emploi sans aucune perspective d’un emploi dans les mois à venir).

Et les profits du groupe vont bien, avec les aides sur les deniers publics de 3 milliards.

Des pressions contre les salariés en arrêt maladie, avec des convocations de retour de maladie par le chef d’équipe et des lettres-type où la direction qui met en garde sur les absences qui "perturbent" le bon fonctionnement de l’entreprise.

J’ai l’exemple d’un salarié de 53 ans qui a été convoqué pour des arrêts qui "perturbent" son secteur. Il est vrai qu’il était hospitalisé pour des problèmes de cœur et à côté de cela, ils nous pondent un accord sur le stress au travail, un accord qui ne change rien pour les travailleurs qui crèvent toujours autant au boulot !

Voila un peu la situation.

Vincent Duse
Peugeot Mulhouse

Répondre à cet article