Goodyear abandonne des licenciements

Mercredi 6 juin 2012, par Victor Morrisset // Goodyear

La direction de Goodyear a confirmé aujourd’hui abandonner les licenciements au profit d’un plan de départs volontaires, alors qu’un plan social visant à mettre un terme à l’activité de pneus tourisme à l’usine Goodyear d’Amiens-Nord a été plusieurs fois invalidé par la justice. 817 postes (sur les 1.300 que compte le site) étaient concernés, tandis que des négoiations étaient ouvertes avec Titan pour reprendre l’activité pneus agricoles.

"La direction de GDTF (Goodyear Dunlop Tires France) confirme" que dans le cadre de discussions avec la CGT Amiens-Nord "il n’est plus question de licenciements contraints mais uniquement d’un plan de départs volontaires", a-t-elle indiqué dans un communiqué.

Hier, un responsable de la CGT avait déclaré Il n’y aura aucun licenciement contraint", a affirmé à l’AFP Mickael Wamen, représentant CGT chez Goodyear, ce qui enterrerait de fait le plan social. La direction avait alors refusé de confirmer. Le syndicaliste avait également affirmé qu’une réunion devait avoir lieu aujourd’hui pour "affiner le montant des indemnités des salariés qui veulent quitter l’entreprise de façon volontaire, notamment les salariés de plus de 56 ans".

Suite à cette annonce, le maire d’Amiens et président d’Amiens Métropole, Gilles Demailly, s’est félicité de la décision de Goodyear France. Dans un communiqué, il indique qu’il "souhaite maintenant qu’un nombre maximum d’emplois soient conservés et attend de savoir quel sera le projet industriel développé sur le site, afin que les salariés puissent de nouveau se projeter dans l’avenir et démontrer le savoir-faire amiénois".


Le Figaro, le 06 juin 2012

Répondre à cet article