Air France supprimerait 5 122 postes

Samedi 23 juin 2012, par Victor Morrisset // Air France

Les salariés d’Air France ont été fixés jeudi 21 juin sur le nombre de postes que la direction entend supprimer, de l’ordre de 5 122 d’ici à décembre 2013. En revanche, le recours aux licenciements sera possible à défaut d’accord avec les syndicats.
Le nombre de départs naturels, revu à la baisse, devrait atteindre 1 700, au lieu de 2 400. Toutefois, il restera encore près de 3 300 postes à supprimer, selon des estimations syndicales.

APPEL AU "DIALOGUE SOCIAL"

De son côté, Michel Sapin, le ministre du travail, a encouragé jeudi matin, sur Europe 1, le dialogue social au sein de la compagnie Air France. "L’Etat actionnaire regarde ce que la direction elle-même propose" et la direction "elle dit ’si rien n’est fait, cette grande société risque de capoter’", a-t-il affirmé, avant d’ajouter : "Il faut maintenir une grande compagnie française mondiale qu’est Air France."

Selon M. Sapin, "pour arriver à cette adaptation, il y a un dialogue social au sein de l’entreprise. Je ne sais pas si ce dialogue social aboutira, à lui tout seul, mais ça passe par la discussion entre la direction de l’entreprise et les organisations de salariés". "Aujourd’hui l’Etat encourage ce dialogue qui devrait permettre, je l’espère, que l’entreprise retrouve l’équilibre financier" sans être "dans des plans de licenciements secs, avec des gens mis à la rue. Ce n’est pas la question qui se pose ici", a-t-il assuré.


Le Monde le 21 juin 2012

Répondre à cet article