Les salariés de Baxi devant la sous-préfecture

Samedi 17 novembre 2012, par cclpv // Baxi

On les a encore bien entendus, les salariés de Baxi. Ils ont défilé, hier après-midi, dans le centre-ville jusqu’à la sous-préfecture de Soissons (Aisne) où Paul Coulon, commissaire au redressement productif, devait évoquer le cas du site de Villeneuve-Saint-Germain menacé de disparition, au sein d’une réunion avec la direction (François Hiriard, PDG de Baxi France et Jocelyne Lévêque, DRH du groupe BDR France) et des élus locaux.

Mais voilà, grand fut le désappointement des membres de l’intersyndicale FO, FE-CGC, CFTC et CGT quand ils apprirent que, « au nom de la parité », la présence, à cette table ronde, de leur expert-comptable n’était pas souhaitée.

Thierry Depret (CFTC) a alors suggéré, au porte-voix, un camping géant devant le bâtiment tandis que Christophe Rousselle (CGT) s’est étranglé, évoquant les « équilibres » de son point de vue pas très bien respectés.

Par l’entremise de Jean-Marie Carré, président de l’Agglo, l’avocate, l’expert-comptable et les représentants syndicaux ont été autorisés à entrer.

Finalement, relataient, hier soir, les membres de l’intersyndicale, ils ont même pu participer à la réunion. Les syndicalistes se félicitaient d’aller « dans le même sens », avec tous les politiques locaux - dont les maires de Soissons et Villeneuve ainsi que la députée, celui du maintien des emplois.

L’Union/L’Ardennais - 14 novembre 2013

Répondre à cet article