DMI : les salariés bloquent les accès à l’usine et menacent de la faire sauter

Jeudi 7 février 2013, par thomas // DMI

Les 168 salariés de DMI, la fonderie de Vaux, (Allier) dont le repreneur
potentiel, Gianpiero Colla, patron de CMV, vient d’annoncer qu’il ne
fera pas d’offre de reprise, menacent depuis ce mardi matin de faire
sauter l’usine.



Ils ont ainsi placé sous tension plusieurs bouteilles de gaz en divers
points de l’usine. « Nous voulons que le groupe américain Platinium, qui
nous a mis dans cette situation, revienne à la table des négociations,
indique Didier Verrier, secrétaire du comité d’entreprise. Mais pas pour
rien. Nous ne discuterons pas à moins de 50.000 euros par personne ».



« Nous n’avons plus rien à perdre. Notre outil de travail et notre savoir
faire sont partis », indiquent plusieurs des salariés qui ont allumé un
feu devant l’entreprise et sortis plusieurs centaines de pièces destinés
aux clients Renault et Man entre autres.



Le tribunal de commerce de Montluçon doit statuer sur le sort de
l’entreprise le 21 février prochain. D’ici là, les salariés vont
s’organiser afin de tenir l’usine. Un dispositif de gendarmerie, pour le
moment discret, a été mis en place.



La Montagne (Montluçon) - 5 février 2013

Répondre à cet article